L’advergame, peut-il rapprocher les consommateurs d’une enseigne ?

advergame la nouvelle manière de sonder les clients2

Dans le besoin de toucher un public de plus en plus hermétique et réfractaire à la publicité classique. Les enseignes ont recours aux « advergames » (jeux publicitaires en français) permettant de communiquer de façon ludique et agréable. Mais l’advergame, outil marketing efficace et innovant, s’avère être également une source précieuse d’information pour les marketeurs. En effet, alors que d’un côté les enseignes véhiculent à travers le jeu leurs valeurs, leurs produits et leurs engagements, de l’autre côté les joueurs/consommateurs ont eux aussi un rôle de guide pour ces enseignes.

Pour illustrer ces propos, voici un exemple : En 2001, Nike publie un advergame de basketball nommé « Nike Shox » permettant aux joueurs de choisir la couleur de chaussures de leur avatar avant de commencer à jouer. Grâce à cet advergame, l’entreprise a relevé les couleurs préférées et les intérêts des consommateurs, ce qui a ainsi permis de définir plus facilement le design des chaussures de basket prochainement commercialisées. De ce fait, par le biais de l’advergame, Nike a pu effectuer une enquête à grande échelle sur ses clients et manière tout à fait invisible.

Nike-Shox

Mais concevoir un advergame qui marque également l’intérêt du public n’est pas si simple. Certains utilisateurs pourraient d’ailleurs reprocher le manque de concret derrière les jeux. Mac Donalds a réussi le pari en créant un advergame alliant virtuel et réalité. En 2012, pour redorer son image en Allemagne où son concurrent King Burger est devenu n°1, l’enseigne revient en renouvelant son opération “My burger”. Le concept est simple: un advergame permet aux consommateurs de passer en e-cuisine. Ils confectionnent alors leur burger de prédilection, en choisissant tous les ingrédients qu’ils souhaitent, puis lui attribuent un nom : Mac Panther, Mc Suki, Veggie double burger, Mexican Eagle, Lauginator…

Les gagnants sont ceux qui ont récolté le plus de votes, les 5 finalistes sont mis en scène, sur le site internet, dans un spot TV, et les burgers sont mis en avant pendant une semaine dans les restaurants. Un pont entre le réel et le virtuel qui fonctionne extrêmement bien.

 

 

Cette opération a été un véritable succès en Allemagne, puisque très virale. En effet, la marque a récolté des centaines de milliers de recettes, et des millions de votes.
Les gains ont été multiples pour Mac Donald. Avec cet advergame, la marque a amélioré son image de proximité, son animation dans les restaurants. La campagne a permis d’obtenir une manne d’informations sur les attentes des consommateurs et pu envisager les potentielles innovations en matière de recette adaptée au goût des consommateurs.

L’advergame s’inscrit donc comme le nouvel outil remplaçant le traditionnel sondage, qui donne la possibilité aux marques d’établir parfaitement le profil de leurs clients, en ayant leurs avis directs sur leurs goûts et attentes dans des cas très concrets. Les advergames permettent ainsi aux entreprises, non seulement de promouvoir leur image, mais également d’anticiper et de mieux appréhender les comportements et les attentes de leurs consommateurs.

 

 

Publié le 27/03/2014